En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sonic Youth

Groupe américain de rock alternatif formé en 1981 à New York par Thurston Moore (guitare, chant), Kim Gordon (basse, chant), Lee Ranaldo (guitare) et Richard Edson, remplacé par Steve Shelley (batterie).

L'un des groupes les plus influents de la tribu alternative du rock américain naît à New York, où Thurston Moore et Kim Gordon se sont installés. Dès 1981, le duo écume les salles locales. Rejoints par Lee Ranaldo, vieille connaissance du couple, puis par le batteur Richard Edson (qui sera vite remplacé par Steve Shelley), ils expérimentent bruits obsédants et jeux de bandes magnétiques, armés de guitares méthodiquement désaccordées et de perceuses électriques, faisant la part belle à l'improvisation lors de véritables happenings musicaux. L'un de leurs premiers concerts (au Radio City Music Hall de New York, en décembre 1981) fait même l'objet d'un enregistrement et d'une commercialisation sous le titre Sonic Youth — un mini 33 tours réédité depuis sur Early Sonic 1981–1983.

Une « jeunesse sonique ». Le groupe hante un moment les labels indépendants, édite quelques singles et un mini-album (Kill Yr Idols, 1983) et se retrouve chef de file de la « No Wave », une sorte de mouvement expérimental new-yorkais. Bad Moon Rising (1985) achève de poser les bases d'un style fait de bruit et d'électricité. En 1986, avec l'arrivée de Steve Shelley aux baguettes, le quatuor semble avoir trouvé sa véritable dimension, comme viennent en témoigner Evol (1986) puis Sister (1987). Devenu une référence sans comparaison de la scène « noisy » indépendante, Sonic Youth enregistre Daydream Nation (1988), une pièce maîtresse du rock underground. Souvent taxé de groupe intellectuel, les « Talking Heads du noisy » abandonnent le circuit indépendant et signent chez Geffen. Une étape importante dans leur carrière, qui leur permet d'accéder au statut de stars influentes. Goo (1990) et le bien nommé Dirty (1992), produit par Butch Vig (Nevermind, de Nirvana), gravent dix années de distorsions en tout genre. Surfant au sommet de la vague, Thurston Moore et Steve Shelley enregistrent un album avec Don Fleming (de Gumball) et l'un de leurs (nombreux) pères spirituels, Richard Hell, sous le nom de Dim Stars. En 1994, Sonic Youth rempile pour un dixième album, Experimental Jet Set, Trash And No Star. Le groupe réitère sa collaboration avec Butch Vig et renoue avec ses racines pré-Goo. Amateur de bruits mûrement réfléchis et de larsens organisés, ce symbole de la période post-grunge laissera son empreinte dans l'histoire du rock américain.