En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Queens Of The Stone Age

Groupe américain de rock formé en 1995 autour de Josh Homme (chant, guitare).

Né des cendres de Kyuss, le groupe pionnier – et ultime – du stoner rock, Queens Of The Stone Age était originellement un projet solo de Josh Homme, démissionnaire de Kyuss fraîchement installé à Seattle. Plusieurs singles sont ainsi enregistrés sous le nom de Gamma Ray, combo constitué par ailleurs de Matt Cameron (Soundgarden), Mike Johnson (Dinosaur Jr) et Van Conner (Screaming Trees). Le groupe adopte ensuite le patronyme de Queens Of The Stone Age et Alfredo Hernandez (batterie), lui-même ex-Kyuss, rejoint Homme pour l'élaboration d'un premier album éponyme, qui paraît fin 1998. On y découvre l'ébauche de ce que va devenir la patte du groupe : un rock âpre et musclé, aussi étincelant qu'ingénieux, propre à plaire aux fans puristes du stoner tout en élargissant son auditoire potentiel.

Vite et fort. Nick Oliveri, qui avait formé les Dwarves après le split de Kyuss, rejoint la troupe, ainsi que Dave Catching, à la guitare et aux claviers. QOTSA tourne intensivement, parallèlement à quoi Homme sort une série d'albums intitulée The Desert Sessions, sur lesquels on l'entend accompagné de membres de Soundgarden, Monster Magnet ou Fu Manchu.

En 2000 paraît l'album R, la déferlante QOTSA est en place ! Les médias sont à genoux, mais c'est sur scène que le groupe va conquérir son public, à grand renfort de prestations toutes plus furieuses les unes que les autres. Le rock joué par Josh Homme et les siens est sans commune mesure avec ce que proposent les groupes en vogue au même moment, hormis peut-être les exactions soniques des Foo Fighters. Pendant que les autres prennent la pose, perfecto et ray-ban en guise d'uniforme, eux jouent, vite et fort !

De petites salles en grands festivals (Rock in Rio, Ozzfest…), QOTSA fait parler la poudre et fait monter le buzz d'autant. Les déclarations élogieuses de personnalités telles que Dave Grohl, l'ex-Nirvana devenu chef de l'escouade Foo Fighters, permet à la rumeur de se répandre comme une trainée de poudre : voilà LE groupe rock de ce début de millénaire ! Grohl admire tant et si bien le travail de Josh Homme, qu'il accepte, suite au départ de Hernandez (un temps remplacé par différents intérimaires plus ou moins méritants), de reprendre les fûts, pour l'album Songs For The Deaf (août 2002) et la tournée qui suivit, sur laquelle on remarque par ailleurs la présence de Mark Lanegan et de Troy Van Leeuwen (A Perfect Circle).

Songs For The Deaf est considéré d'emblée comme un nouvel étalon rock, la production contemporaine si on la compare aux « No One Knows », « Do It Again » ou « The Sky Is Fallin' » paraissant bien fade. Les ventes augmentent rapidement des deux côtés de l'Océan Atlantique. Oliveri et Homme, toujours aussi prolifiques, participent à la B.O. du film The Dangerous Lives Of Altar Boys, accompagné de Brad Wilk, l'ancien batteur de Rage Against The Machine, puis forment Headband, un projet parallèle qu'ils mijotent en compagnie de Casey Chaos (Amen) et Twiggy Ramirez (Marilyn Manson). Le 21 mars 2005 sort Lullabies To Paradize, digne successeur de R et Songs For The Deaf.