En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mickey 3D

Groupe français de pop et chanson rockformé en 1980 à Écotay-l'Olme, près de Saint-Étienne par Mickey (chant, guitare) et Jojo (batterie).

C'est le conte de fées à la française de ces dernières années. Un conte de fées d'autant plus remarquable qu'il concerne un groupe aussi formidable qu'intègre, autant humble qu'inspiré, passionné que militant. Mickey (alias Mickaël Furnon) a des choses à dire et le dit bien, sans presque donner l'impression d'y toucher. Chez lui, cette forme de poésie moderne, faussement nonchalante, est érigée au statut d'art. Pour le reste, il ne s'agit que de l'histoire banale d'un groupe qui monte, qui monte : des démos (trois cassettes, le Souffle Court, Mickey 3D et l'Amour, respectivement en 1996, 1997 et 1998), un album fait avec des bouts de ficelle (Mistigri Tordure, 1999), la signature avec un label important (Virgin, 2000), un disque plus abouti (la Trève, 2001, avec l'arrivée de Najah aux claviers et à l'accordéon), des concerts par centaines, la reconnaissance du public (à la manière d'un Tryo ou d'un Louise Attaque, c'est-à-dire pratiquement que par le bouche à oreille), encore un disque, toujours plus mature (Tu vas pas mourir de rire, 2003), des ventes qui dépassent les 200 000 copies cette année-là, et puis l'album incontournable en public, Live à Saint-Étienne (2004), « à la maison », la consécration des Victoires de la musique 2004.

En 2005, l'album Matador, moins sombre que ses prédécesseurs, adopte un style musical plus léger, tout en se penchant encore et toujours sur les préoccupations de la planète. Une tournée prolonge la fabuleuse histoire du groupe jusqu'en 2006, qui au grand regret de ses fans, annonce en octobre 2008, sa séparation définitive.

Mickaël Furnon, avec de nouveaux musiciens, reforme le groupe qui dorénavant s'appelle Mickey [3D] et sort un album en septembre 2009, intitulé La grande évasion.