En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Madness

Groupe britannique de rock et de ska formé en 1976 par Mike Barson (claviers, harmonica), Chris « Chrissie Boy » Foreman (guitare) et Lee « Kix » Thompson (saxophone), puis rejoint par Lee « Lord » Suggs McPherson (chant), Mark « Bedders » Bedford (basse), « Woody » Woodgate (batterie) et Chas Smash (trompette, percussions).

Révélé en 1979 par une tournée en première partie des Specials, Madness transforme l'essai avec l'album One Step Beyond qui contient le tube planétaire du même nom. Le ska – à l'origine une musique jamaïcaine de la fin des années 1950 – fait alors fureur outre-Manche. Les six années qui suivent les montrent hautement productifs et créatifs. Ils savent, dès le troisième album (Seven, en 1981), s'échapper du carcan d'une mode par définition déjà dépassée. Ils s'affirment comme un groupe important, aussi doués pour les compositions subtiles et douces-amères (plusieurs textes sont ouvertement politiques) que dans un registre plus fantaisiste. R'n'b et rythmes tropicaux font, chez eux, (très) bon ménage avec une pop éminemment beatlesienne. Cette complémentarité, ainsi que la forte personnalité du chanteur Suggs, fait également de Madness un grand groupe de scène. Mais, comme souvent, la conjonction de ventes moins concluantes et de tensions internes (et ils sont sept !) les pousse, en 1986, à (provisoirement) se séparer. Alors qu'ils sont en partie reformés, en 1988, sous le nom de The Madness, la brutale indifférence du public fait, à nouveau, diverger leur route. Suggs publie deux albums solos sympathiques (1995 et 1998), mais ignorés de presque tous. Dans les années 1990, l'essentiel de la formation originale se réconcilie régulièrement sur de grandes scènes internationales, avec un réel succès (ils jouent tous leurs tubes). Ils sortent des « live » et des compilations jusqu'à, enfin, un nouvel et septième album studio, Wonderful, en 1999. Celui-ci, extrêmement inspiré, n'aura pourtant pas l'impact espéré (un seul hit, presque exclusivement en Grande-Bretagne). Leur retour sur la scène musicale en mai 2010 est accompagné d'un nouvel album, The Liberty of Norton Folgate paru en 2009.