En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kraftwerk

Kraftwerk
Kraftwerk

Groupe allemand de rock électronique formé au début des années 1970 à Düsseldorf par Ralf Hutter (chant, instruments) et Florian Schneider (chant, instruments).

Les fondateurs de Kraftwerk (traduction : « la Centrale ») se rencontrent au conservatoire, où ils partagent une admiration illimitée pour Pink Floyd et les compositeurs de musique contemporaine Stockhausen et John Cage. Leur musique électronique, minimaliste, répétitive, hypnotique, évoquant un monde robotisé se veut un reflet de la vie industrielle.

Comme le montre Autobahn — un titre de 22 minutes sur la monotonie d'une autoroute germano-autrichienne, qui les fera connaître dans le monde entier —, leurs compositions intègrent des sons et des bruits de la vie de tous les jours. Une image froide, un recours massif à l'électronique, un cynisme glacé (ils se font remplacer par des automates à leur effigie au cours d'un concert), un chant en plusieurs langues (anglais, français, allemand) dénué d'émotion, des allusions à la science-fiction (Radioactivity et la chanson éponyme font un succès en France en 1975), tous ces éléments font partie du concept Kraftwerk.

Véritable invitation au voyage (le superbe Trans-Europe-Express, 1977, avec ses bruits de train, est un hymne au chemin de fer), leur musique évoque aussi leurs convictions et leurs peurs sociales (fatalité de la machine industrielle, lente destruction des rapports humains et solitude).

Séminaux. Grâce à leurs fréquentes métamorphoses stylistiques (la chanson Trans-Europe-Express sera utilisée plus tard par Afrika Bambaataa, un des fondateurs du rap, Showroom Dummies devient un hit disco à la fin des années 1970, l'orientation pop de Computer World en 1981 …), ce groupe à part fut tour à tour considéré comme l'initiateur de courants aussi divers que la new wave, la cold wave, l'art-rock, l'électro-pop et le néoromantisme. Malgré quelques rares apparitions dans les grands festivals et un album de remix en 1991 (The Mix), les Kraftwerk se font plus discrets depuis Electric Café en 1986.