En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Coldplay

Groupe britannique de pop formé en 1997 par Chris Martin (voix, piano), Jon Buckland (guitare), Will Champion (batterie) et Guy Berryman (basse).

Qui aurait pu penser que le piano, instrument délaissé par la rock culture depuis deux décennies, allait refaire surface au début des années 2000, avec Muse, Keane ou encore Coldplay, qui, en un album seulement, s'est imposé comme la dernière grande trouvaille britpop, l'équivalent en popularité d'un Oasis ? Musicalement, c'est davantage du côté de Travis ou de Jeff Buckley qu'il faut chercher des comparaisons. La pop de Coldplay est mélodique, mélancolique et immédiatement entêtante. Pour les quatre membres du groupe, tout commence de façon classique par quelques formations sans lendemain. Chris Martin est alors très inspiré des textes de Tom Waits, tandis que Jon Buckland le guitariste s'emploie à jouer du Clapton et du Hendrix passé à la moulinette heavy. Guy Berryman est quant à lui totalement branché funk music, les autres disent toujours sur le ton de la blague que c'est pourquoi il s'est retrouvé à la basse. Will Champion, le quatrième larron, est multi-instrumentiste, il sait jouer de tout sauf de la batterie, il est donc le batteur idéal !

Cristallin et minimaliste. Leur premier concert a lieu dans un festival de groupes non signés, à Manchester. Ils sortent ensuite deux mini-albums aux tirages limités à 500 exemplaires, The Safety EP et The Brothers and Sisters EP, aujourd'hui de véritables pièces de collection. Le son est assez approximatif, mais on y retrouve déjà ce qui fera la force du quatuor : des mélodies cristallines et insidieuses, une belle voix posée sur une rythmique juste et parfois minimaliste. Parlophone les signe dès avril 1999. À l'automne de la même année sort The Blue Room EP, lui aussi à tirage limité, censé prendre la température. Les médias britanniques, toujours sur la brèche, s'emballent et, quand sort l'album Parachutes, en 2000, Coldplay est déjà accueilli comme le nouveau messie. Un de plus, sauf que, à la grande différence des formations mises en exergue régulièrement par une certaine presse, le groupe de Chris Martin propose réellement quelque chose de nouveau, de fort et de tangible. Plus qu'un phénomène de mode, mieux que l'habituel single entouré de chansons moyennes, Parachutes est un véritable disque, cohérent, équilibré, superbement écrit et arrangé. Les singles s'enchaînent et culminent dans les charts, les ventes décollent, en Angleterre, mais aussi en France et aux États-Unis. Trois nominations aux Brit Awards et une tournée américaine sold-out plus tard, de sombres rumeurs de split courent après la légende naissante de Coldplay qui, malgré les soucis de santé répétés de son chanteur, dont la voix est aussi fragile que fluide – plusieurs concerts annulés à la clef –, reprend le chemin des studios, à l'automne 2001. Le piège du second album est écarté, avec A Rush of Blood to the Head, qui sort finalement en août 2002, prouvant qu'en plus de sacrés compositeurs les membres de Coldplay ont aussi la tête sur les épaules. Une nouvelle tournée mondiale est assurée dans la foulée, un disque audio et un DVD, simplement appelés Live 2003, en résumant la bonne tenue.

Parallèlement, la cote de Chris Martin décolle et c'est en 2005 que sort leur troisième album intitulé X & Y, accompagné du single Speed of Sound qui sera vendu à plus de 8,5 millions d'exemplaires. Si le single fait un carton, l'album est reçu plus tièdement par la critique et par le public qui trouvent que musicalement, le groupe a du mal à se renouveler. Coldplay remporte néanmoins les Brit Awards du meilleur album et du meilleur single pour Speed of Sound.

Une musique plus raffinée. Le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, illustre la pochette de leur dernier album enregistré en Espagne, Viva le Vida, sortit en juin 2008. Coldplay fait appel à Brian Eno, producteur de renom ayant produit John Cale et David Bowie. Les morceaux sont plus variés, plus fouillés et plus complexes, avec des instrumentations plus raffinées que celles des albums précédents.