En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

The Breeders

Groupe américain de rock alternatif fondé en 1989 à Dayton, Ohio, par Kim Deal (chant, guitare, composition) avec Tanya Donelly (guitare), Jim McPherson (batterie) et Josephine Wiggs (batterie).

En 1989, Kim Deal et Frank Black, les deux piliers des Pixies, s'opposent de plus en plus fréquemment sur les directions musicales à suivre. Ils s'accordent alors tous deux une « pause », que Kim va mettre à profit pour se lancer dans de nouvelles aventures. Avec la guitariste des Throwing Muses, Tanya Donelly, le batteur des Ragging Mantras, Jim McPherson, et la bassiste de Perfect Disaster, Josephine Wiggs, Kim Deal monte du côté de Dayton (Ohio) les Breeders. En mai 1990, leur premier album, Pod (réalisé par Steve Albini, producteur de Nirvana ou de P. J. Harvey, et leader du groupe hard-core Black Flag), révèle alors un groupe féminin original et énervé, noyant sous d'épaisses couches de guitares un rock faussement acidulé. Le succès des Breeders, appuyé par la notoriété de Kim Deal, est immédiat, ce qui n'empêche pas le groupe de vivre en état de permanente révolution. Durant l'année qui suit, Tanya Donnelly jette son tablier pour former ensuite le groupe Belly (elle sera remplacée par Kelley Deal), pendant que Kim Deal multiplie les escapades et enregistre un nouvel album avec les Pixies. Il faudra attendre l'hiver 1992-1993 pour que les Breeders se retrouvent à nouveau en studio pour un nouvel album, Last Splash, qui reste aujourd'hui leur référence grâce à un tube aux allures d'hymne des années 1990 : Cannonball. Exploitant ce nouveau succès, la fougueuse et insatiable Kim Deal, toujours sur la brèche, en profite pour monter, le temps d'un album, un nouveau groupe, The Amps, en 1995 (un album, Pacer, dans la veine punk-pop). La scène américaine s'est trouvé une nouvelle diva….

Le break dura bien plus longtemps que ne l'auraient imaginé les Breeders et, d'ailleurs, le line-up de Last Splash n'enregistrera plus rien. Josephine Wiggs forme le Josephine Wiggs Experience, puis Dusty Trails. Après l'épisode Amps, Kim Deal fonde le Kelley Deal 6000 et sort en 1996 l'album Go To The Sugar Altar, dans une veine d'ailleurs très proche des Breeders. La fin de l'année 1997 et le début de la suivante sont consacrés à l'écriture de nouvelles chansons.

Le groupe est encore disloqué, le seul enregistrement restant étant une reprise, Collage, apparue plus tard dans la B.O. de The Mod Squad. Toujours pas de nouvel opus en 2000, malgré des annonces répétées. Kim et Kelley continuent d'enregistrer avec Steve Albini, épisodiquement, jusqu'en 2001. Deux singles avant-coureurs sont enfin publiés en 2002 (Huffer et Off You), après quoi sort le troisième et tant attendu album des Breeders, The TK, un semi-échec, tant critique que commercial, suivi pourtant d'une intense tournée européenne et américaine. En 2004, Kim Deal rejoint les Pixies pour leur remarquable reformation, mettant provisoirement un terme à la chaotique aventure des Breeders... Un nouvel album, Mountain Battles, toujours produit par Steve Albini, sort en 2008, tièdement reçu par la critique.