En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

The Band

Groupe canadien de rock formé en 1965 dans l'Ontario par Robbie Robertson (guitare), Richard Manuel, mort en 1982, (piano, chant), Rick Danko (basse, chant), Garth Hudson (orgue, chant) et Levon Helm (batterie).

Un des groupes les plus originaux et les plus inclassables de la musique américaine populaire. En 1968, lorsque sort le premier album de The Band (Music From Big Pink), le groupe existe en fait depuis belle lurette. Formé de l'association de cinq solides musiciens (quatre Canadiens et un Américain, Levon Helm), ce gang de professionnels accompagne Ronnie Hawkins (un des grands pionniers du rock and roll) depuis 1959 sous le nom de code de The Hawks. Rebaptisé The Band en 1965, le groupe, très inspiré par la tradition folk, prend bien vite le train en marche en accompagnant le bluesman John Hammond, puis un jeune troubadour à l'avenir plus que prometteur, Bob Dylan. Parallèlement à leur carrière « solo », ces musiciens hors pair ne lâcheront plus la star de l'Amérique protestataire.

Un folk de rêve. Avec Music From Big Pink, les cinq garçons prouvent soudain qu'ils sont bien plus que de simples accompagnateurs virtuoses. Ce disque charnière réhabilite brillamment le meilleur de la musique traditionnelle américaine, l'enrichit de discrètes influences psychédéliques, bref la rajeunit sans la trahir et impose un nouveau folk dépouillé, reposant sur les vibrantes mélodies d'un Robbie Robertson formidablement inspiré. Avec la double casquette d'orchestre attitré de Dylan et de grand groupe de folk, The Band va traverser les années 1970 en égrenant les albums de référence comme Cahoots (1971), Rock Of Ages (1972), Northern Lights – Southern Cross (1975), tout en s'imposant comme un allié de luxe du poète Zimmerman (le fameux Planet Waves en 1974). En 1976, en pleine gloire, The Band décide soudain de couper court à une formidable carrière. Lors d'un légendaire concert au Winterland de San Francisco en compagnie d'invités prestigieux (Neil Young, Eric Clapton, Van Morrison, Muddy Waters, Joni Mitchell, le tout filmé par Martin Scorsese sous le titre The Last Waltz, un classique du cinéma rock), The Band tire sa révérence. Robbie Robertson s'envole alors vers une brillante carrière solo. Richard Manuel, de son côté, aura moins de chance et se pendra dans une chambre de motel, en 1986, ce qui empêchera toute reformation du groupe (plusieurs tentatives échoueront). Pour l'histoire, The Band restera à jamais comme la formation folk la plus ambitieuse du genre, et comme le meilleur groupe (et de loin) de Bob Dylan.