En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aerosmith

Aerosmith
Aerosmith

Groupe américain de rock et de hard-rock fondé à la fin de l'année 1969 à Boston par Steven Tyler (chant) et Perry Joe, remplacé par Jimmy Crespo (guitare), avec Joey Kramer (batterie), Ray Tabano, remplacé par Brad Whitford (guitare), et Hamilton Tom (basse).

L'histoire d'Aerosmith commence par la rencontre de deux zonards du rock, Steven Tyler et Joe Perry. Fin 1969, nos deux hommes, assistés par Joey Kramer, Ray Tabano (vite remplacé par Brad Whitford) et Hamilton Tom, forment à Boston le groupe Aerosmith. Pendant deux ans, les cinq garçons écument toutes les scènes sur lesquelles on les laisse grimper, pour petit à petit se bâtir une réputation de solides bûcherons. En 1973, après s'être fait remarquer sur la scène du club new-yorkais Max's Kansas City par Clive Davis, un directeur artistique de Columbia Records, Aerosmith enregistre son premier album éponyme, et surtout décroche avec Dream On (une agréable ballade) un tube inespéré. Ce premier succès ne change pourtant rien à la politique du groupe : inlassablement, Aerosmith va enchaîner les premières parties (des Kinks à Mott The Hoople en passant par le Mahavishnu Orchestra) pour devenir une des plus formidables bêtes de scène de tous les États-Unis. Get Your Wings (produit en 1974 par Jack Douglas, le « sixième homme » du groupe), puis Toys In The Attics, vendu à plus de 5 millions d'exemplaires l'année suivante, ouvrent à Steven Tyler et ses complices la voie royale du succès.

Une recette simple et efficace : un hard-rock violent et mélodique, gorgé d'un blues épais sans cesse sous-jacent. Le tout reposant sur l'union sacrée d'un chanteur charismatique enchaîné à un guitar hero inspiré. En 1976, Rocks, leur meilleur disque, sacre Aerosmith groupe de l'année. Pourtant, déjà le temps se gâte pour le groupe. Victimes d'une pression de plus en plus lourde, Steven Tyler, Joe Perry et les autres connaissent des problèmes préoccupants avec l'alcool et la drogue. À l'aube des années 1980, Joe Perry (remplacé par Jimmy Crespo) s'embarque dans une improbable carrière solo (le Joe Perry Project), laissant Steven Tyler seul maître à bord d'un navire soudain dans la tourmente. Le cœur n'y est plus. Pendant de longues années, Aerosmith va alors adopter un profil bas, ponctué d'albums indignes de ses riches heures (Rock In A Hard Place, 1982), qui feront croire à certains que l'aventure est irrémédiablement finie. Mais contre toute attente, en novembre 1985, Aerosmith au grand complet fait un retour remarqué avec un album honnête, Done With Mirrors, puis entame une reconquête de son public absolument unique dans les annales du rock. À grands coups de tournées marathons (150 concerts par an !), à grand renfort de clips (Aerosmith va être un des premiers groupes à comprendre l'importance de MTV et à produire des vidéos en conséquence), mais aussi parfois avec un opportunisme rare (la collaboration avec le groupe de rap Run DMC, le temps d'une reprise d'un de leurs vieux succès, Walk This Way), les dinosaures vont se hisser à nouveau à la première place des charts américains, puis conquérir, dès le début des années 1990, la planète tout entière. Du jamais vu ! « Toujours sur la brèche » (Living On The Edge, un titre de leur album Get A Grip, sorti en 1993), Aerosmith le miraculé va même réussir le difficile pari de complètement renouveler son public pour attirer toute une génération de jeunes rebelles. En 1997, l'album Nine Lives manque quelque peu sa cible en ne cherchant pas à renouveler des recettes (trop) éprouvées.