En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Antiochos

Nom de quatorze rois séleucides.

Antiochos Ier, roi de 280 à 261 avant J.-C.), fils de Séleucos Ier Nikatôr. Il sauva le royaume d'une invasion des Galates (→  Galatie). Battu par Eumène de Pergame qui assura son indépendance, il n'en fut pas moins, lutteur infatigable, celui qui assura la pérennité du royaume.

Antiochos II Theos, roi de 261 à 246 avant J.-C. Fils d'Antiochos Ier. Sous son règne la Parthie puis la Bactriane furent perdues. Son mariage avec Bérénice (fille de Ptolémée II) l'obligea à se séparer de Laodice (mère de Séleucos II son successeur) et cette situation familiale complexe provoqua beaucoup de troubles dans le royaume.

Antiochos Hierax (« L'Épervier »), roi de 225 à 226 avant J.-C. Fils d'Antiochos II et de Laodice, il essaya vainement de détrôner son frère Séleucos II Kallinikos et périt misérablement en Thrace.

Antiochos III Mégas (« le Grand »), roi de 223 à 187 avant J.-C. Frère et successeur de Séleucos III, il consolida d'abord son pouvoir en Asie occidentale, en réprimant les révoltes de Molon à Suse (221) et l'usurpation d'Achaios en Asie Mineure (216-215). Nouvel Alexandre, il tenta, de 212 à 204, de regrouper sous son autorité les territoires traversés par le conquérant macédonien (Arménie méridionale, pays des Parthes, Bactriane), pénétra même en Inde et revint par mer en Arabie. Vaincu jadis par le Lagide Ptolémée IV à Raphia (217), il répara son échec en 198, à Panion, occupa la Cœlésyrie (Liban), que l'Égypte lui céda définitivement (paix de 195). Assez puissant pour mener en Occident une politique active, il bouscula les Attalides et franchit l'Hellespont. En 192, à l'appel de la ligue Étolienne, il intervint en Grèce contre les Romains. Vaincu aux Thermopyles en 191, il subit une défaite décisive à Magnésie du Sipyle, en Asie Mineure (janvier 189), devant les Romains commandés par Lucius et Cornelius Scipion. Par la paix d'Apamée (188), il abandonna en fait à Rome l'Asie Mineure et renonça à sa flotte.

Antiochos IV Épiphane, roi de 175 à 164 avant J.-C. Fils d'Antiochos III et successeur de Séleucos IV. Profitant de la jeunesse de Ptolémée VI, il prit pied à Alexandrie, qu'il dut abandonner sous la pression de Rome. Sa politique d'hellénisation provoqua en Judée la révolte des Maccabées (167 avant J.-C.). Il périt dans une expédition en Élymaïde.

Antiochos V Eupatôr, roi de 164 à 162 avant J.-C. Fils d'Antiochos IV, il devint roi à neuf ans sous la régence du général Lysias ; il fut bientôt détrôné et tué par son cousin Démétrios.

Antiochos VI Dionysos, roi de 145 à 142 avant J.-C. Fils de l'usurpateur Alexandre Balas. Il fut élevé au trône par Tryphon, qui bientôt le tua et prit sa place.

Antiochos VII Évergète Sidêtês, roi de 138 à 129 avant J.-C. Né à Sidé, en 164, il était le fils de Démétrios Sôter.

Antiochos VIII Philomêtôr Kallinikos Grupos («  au nez crochu »), roi de 125 à 96 avant J.-C. Fils de Démétrios Nikatôr et de Cléopâtre Thea, il fut élevé au trône grâce à sa mère, qu'il empoisonna. Son frère Antiochos Kyzikènos lui enleva une partie de ses États. Il périt dans une émeute.

Antiochos IX Kydzikênos (« de Cyzique »), roi de Cœlésyrie et de Phénicie de 116 à 95 avant J.-C. À la mort d'Antiochos VIII, il voulut s'emparer de toute la Syrie, et fut tué par Séleucos VI.

Antiochos X Eusebês (« pieux »), roi de 95 à 83 avant J.-C., fils d'Antiochos IX. Il fut sans cesse en lutte contre les fils d'Antiochos VIII. Il périt sans doute dans une bataille contre les Parthes.

Antiochos XI Épiphane Philadelphe, fils d'Antiochos VIII, roi en 94 avant J.-C. avec son frère Philippe, après la mort de leur frère aîné Séleucos VI, brûlé vif à Mopsueste. Il se noya dans l'Oronte.

Antiochos XII Dionysos Épiphane Philopatôr Kallinikos, roi de 89 à 84 avant J.-C. Cinquième fils d'Antiochos VIII, successeur de son frère Démétrios III. Il périt dans une expédition contre les Arabes.

Antiochos XIII Asiatikos, roi de 69 à 64 avant J.-C. Fils d'Antiochos X, il fut dépouillé par Pompée qui réduisit la Syrie en province romaine.

Pour en savoir plus, voir les articles Séleucides, Syrie : histoire.