En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Élisa, mon amour

Elisa, vida mía

Drame psychologique de Carlos Saura, avec Fernando Rey (Luis), Geraldine Chaplin (Elisa), Norman Briski (Antonio), Isabel Mestres (Isabel).

  • Scénario : Carlos Saura
  • Photographie : Teo Escamilla
  • Décor : Antonio Belizon
  • Musique : Erik Satie
  • Montage : Pablo Del Amo
  • Pays : Espagne
  • Date de sortie : 1976
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 10

Résumé

Une maison isolée, à la campagne. Un homme vieillissant, Luis, y vit retiré, de ses traductions et de cours qu'il dispense. Il écrit également un livre, dont il lit à haute voix des passages bien étranges à sa fille Elisa, venue passer quelques jours avec lui, sur sa demande. Quand l'ami d'Elisa, Antonio, vient la chercher, elle rompt avec lui comme avec l'existence normale, pour s'enfermer dans les phantasmes et les souvenirs de son père. À la mort de Luis, Elisa se retrouve seule dans une maison peuplée de fantômes.

Commentaire

Avec son actrice fétiche et un vieux routier des films de Buñuel, Carlos Saura a réussi un film troublant d'une gravité austère, sorte de méditation à mi-chemin du rêve sur les problèmes de la personnalité, de la solitude, de la communication. Il s'en dégage une atmosphère d'onirisme que met en valeur la grande qualité de la photographie.