En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Éventail de lady Windermere

Lady Windermere's Fan

Comédie sentimentale d'Ernst Lubitsch, avec Ronald Colman (lord Darlington), May McAvoy (lady Windermere), Irene Rich (Mme Erlynne), Bert Lytell (lord Windermere).

  • Scénario : Julien Josephson, d'après la pièce d'Oscar Wilde
  • Photographie : Charles J. van Enger, Willard van Enger
  • Décor : Harold Grieve
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1925
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 382 m (environ 1 h 20)

Résumé

La jeune lady Windermere croit infidèle son cher mari dont elle a surpris les signes d'une relation clandestine avec une mystérieuse Mme Erlynne… En réalité, celle-ci est sa propre mère qui l'a abandonnée et qu'elle ne connaît pas. Elle décide alors de partir avec son soupirant, lord Darlington, qui, pour mieux la fléchir, a attiré son attention sur son infortune. Mme Erlynne sacrifiera ses propres espérances mondaines pour sauver la réputation et la tranquillité de sa fille, à qui elle laissera toujours ignorer sa véritable identité.

Commentaire

Pour beaucoup, le chef-d'œuvre muet de Lubitsch qui, révélant tout de suite (contrairement à la comédie originale de Wilde) l'identité réelle de Mme Erlynne, convie sans cesse un spectateur plus informé que ne le sont les personnages à guetter sur les visages de ceux-ci le trouble, l'aveuglement, le calcul, la malveillance, le désir, la curiosité, en un réseau subtil de relations dessinant comme l'image entière d'une société.

Autre version réalisée par : Otto Preminger, avec Madeleine Carroll, George Sanders, Jeanne Crain, Richard Greene, Martita Hunt, John Sutton, Hugh Dempster.

  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1949
  • Durée : 1 h 19