En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Lois de l'hospitalité

Our Hospitality

Film burlesque de John G. Blystone et Buster Keaton, avec Buster Keaton (William McKay), Natalie Talmadge (Virginia Canfield), Buster Keaton Jr. (le bébé), Joe Keaton (Lem Doolittle), Kitty Bradbury (Tante Marie), Joe Roberts (Joseph Canfield).

  • Scénario : Jean Havez, Joseph A. Mitchell, Clyde Bruckman
  • Photographie : Gordon Jennings, Elgin Lessley
  • Décor : Fred Gabourie
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1923
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 480 m (environ 1 h 32)

Résumé

Vers 1830, en Virginie, deux familles en pleine vendetta. Mais, comme Roméo et Juliette, deux jeunes gens se rencontrent et s'aiment. Tout se gâte quand William se retrouve dans la maison de Virginia. Certes, l'hospitalité est sacrée, mais les frères de la jeune fille n'ont de cesse de faire sortir William pour pouvoir le tuer. Gags de Keaton pour rester à l'intérieur, poursuites échevelées dès qu'il est dehors, jusqu'à ce qu'enfin l'amour l'emporte.

Commentaire

C'est l'un des grands chefs-d'œuvre de Keaton. Tout y porte sa marque, depuis la rigueur logique des péripéties jusqu'à la précision des cadrages. Alors, on rit, parce que les événements qui s'enchaînent sont toujours inattendus ; on rit aussi parce que les objets participent de ce jeu très subtil d'association d'idées et de gestes. Et puis on est heureux parce que l'image est belle, et ce décor naturel dans lequel le héros circule en zigzags rapides vrai et palpable pour nous comme pour lui.