En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Chaussons rouges

The Red Shoes

Drame de Michael Powell et Emeric Pressburger, avec Moira Shearer (Vicki Page), Anton Walbrook (Boris Lermontov), Marius Goring (Julian Craster), Ludmilla Tcherina (Irina), Leonid Massine (Lioubov), Jean Short (Terry).

  • Scénario : Michael Powell et Emeric Pressburger, d'après le conte d'Andersen
  • Photographie : Jack Cardiff
  • Décor : Arthur Lawson
  • Musique : Brian Easdale, Kenny Baker
  • Chorégraphie : Robert Helpmann
  • Montage : Reginald Mills
  • Pays : Grande-Bretagne
  • Date de sortie : 1948
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 13

Résumé

Une jeune danseuse est engagée par le directeur d'une troupe en même temps qu'un compositeur, qui sera aussi chef d'orchestre. Les deux jeunes gens tombent amoureux, mais le « patron » ne veut pas que cette passion soit un obstacle à la carrière de la jeune femme dont il fait la vedette d'un ballet créé pour elle, les Chaussons rouges. N'arrivant pas à se déterminer entre les deux hommes qui la pressent, elle se suicide.

Commentaire

Le climat fantastique d'un film tourné entièrement en studio et voué au monde du spectacle d'une manière absolument fastueuse est lié de très près au conte original d'Andersen, qui fournit le sujet du ballet final. Comme l'héroïne ensorcelée par les chaussons, la danseuse est emportée au-delà du dilemme terrible entre art et passion. La richesse des décors, des masques, du Technicolor, de la musique – d'ailleurs distinguée par un Oscar en 1948 – a fait le succès d'une œuvre également remarquable par la rare maîtrise avec laquelle le ballet est transposé et recréé à l'écran. Toutes raisons qui justifient le statut de film mythique attaché aux Chaussons rouges.