En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Carrefours de la ville

City Streets

Mélodrame policier de Rouben Mamoulian, avec Gary Cooper (le « Kid »), Sylvia Sidney (Nan), Paul Lukas (« Big Fella » Maskal), Guy Kibbee (Pop Cooley), William Boyd (MacCoy), Wynne Gibson (Agnes).

  • Scénario : Max Marcin, Oliver H.P. Garrett, d'après une histoire de Dashiell Hammett
  • Photographie : Lee Garmes
  • Musique : Sidney Cutner
  • Montage : William Shea
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1931
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 14

Résumé

Nan, la jeune protégée du chef de gang Pop Cooley, tombe amoureuse du « Kid », insouciant jeune homme. À cause des exactions de Pop, Nan est arrêtée, et le Kid entre dans la pègre. Une fois libérée, pour épargner la vie du Kid, elle accepte les avances d'un gangster rival, « Big Fella » Maskal. À la suite d'un traquenard où ce dernier est abattu par sa maîtresse délaissée, Agnes, les deux amoureux s'enfuient ensemble.

Commentaire

Loin d'être un film de gangsters traditionnel, les Carrefours de la ville est une histoire d'amour sur fond de guerre des gangs. Son récit est languissant, et l'esthétisme de Mamoulian confine parfois au précieux, comme par antithèse à la violence du sujet : le cinéaste s'est souvent vanté de ne laisser aucun acte brutal apparaître à l'écran. En contrepoint d'un symbolisme visuel presque naïf (insert dans l'action d'images de vagues, de félins, d'oiseaux), le film s'attache à l'émouvante photogénie de Sylvia Sidney, dont ce fut le premier rôle important. La séquence de la visite en prison, où Gary Cooper et elle se touchent à travers la grille, est restée un morceau d'anthologie. Celle où la jeune femme, dans sa cellule, se remémore le dialogue off d'une scène précédente fut considérée à l'époque comme une grande innovation.