En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Bas-Fonds

Donzoko

Drame d'Akira Kurosawa, avec Toshiro Mifune (Sutekichi), Ganjiro Nakamura (Rokubei), Isuzu Yamada.

  • Scénario : Hideo Oguni et Akira Kurosawa, d'après Gorki
  • Photographie : Kazuo Yamazaki
  • Musique : Masaru Sato
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1957
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 15

Résumé

En contrebas d'une chaussée d'où l'on jette les ordures, vivent, telles des bêtes, des hommes et des femmes. Les conditions quasi insupportables de leurs existences misérables parmi les détritus, l'alcool et la tuberculose génèrent des bagarres, un temps atténuées par la venue d'un vieux sage. Mais, très vite, la violence reprend ses droits dans ce sous-monde des horreurs, cette antichambre de l'enfer où l'espoir n'a point de place.

Commentaire

Beaucoup plus proche de Gorki que Jean Renoir, Kurosawa construit son espace scénique en un décor unique où entrent et sortent les personnages. La caméra les écrase, en plans moyens, les inscrivant dans le décor d'où ils ne peuvent fuir. Le ton gris foncé, terne, accentue le tragique et nous plonge dans un univers surréel. Comme Gorki, Kurosawa pose ici une question que l'on retrouve dans nombre de ses films : doit-on préférer la beauté illusoire à la vérité, si terrible soit-elle ?