En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Vent de la plaine

The Unforgiven

Western de John Huston, avec Burt Lancaster (Ben Zachary), Audrey Hepburn (Rachel), Audie Murphy (Cash Zachary), Lillian Gish (Mathilda Zachary), Charles Bickford (Zeb Rawlins), Joseph Wiseman (Abe Kelsey).

  • Scénario : Ben Maddow, d'après le roman d'Alan Le May
  • Photographie : Franz Planer
  • Décor : Stephen Grimes
  • Musique : Dimitri Tiomkin
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1959
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 01

Résumé

Depuis la mort de son mari, Mathilda Zachary vit avec ses deux garçons et sa fille adoptive, Rachel. Celle-ci, qui doit épouser un voisin, apprend qu'elle est, en fait, une Indienne élevée par des Blancs. Bientôt, ses frères de sang, qui n'ont pas oublié, viennent la chercher et la famille Zachary restera seule pour défendre celle que l'aîné des garçons, Ben, aime comme une femme.

Commentaire

Il s'agit là, selon les mots mêmes du réalisateur John Huston, d'un « western-western ». Et de fait l'Ouest est partout présent dans ces paysages luxuriants ou désertiques que le vent balaie parfois de longues rafales âpres. Mais il s'agit surtout d'un récit onirique, dont les accents sont marqués par l'apparition fantomatique d'Abe Kelsey, ancien ami du père Zachary, cavalier de l'Apocalypse, prophète de malheur et chantre des puissances infernales. Cette mise en images du retour du refoulé – la vraie et la fausse filiation – est un des films les plus beaux du réalisateur de Moby Dick, dont on retrouve ici les accents hallucinés.