En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Terroriste

Il terrorista

Film de guerre de Gianfranco De Bosio, avec Gian Maria Volonté (l'ingénieur), José Quaglio (Piero, le communiste), Philippe Leroy (Rodolfo), Giulio Bosetti (Ugo), Anouk Aimée (la femme de l'ingénieur), Tino Carraro.

  • Scénario : Gianfranco De Bosio, Luigi Squarzina
  • Photographie : Alfio Contini, Lamberto Caimi
  • Décor : Mischa Scandella
  • Musique : Piero Piccioni
  • Production : Società Editoriale Cinematografica, Société Cinématographique Lyre
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1963
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 40

Résumé

Venise 1944 : depuis la chute de Mussolini en juillet 1943 et l'armistice du 8 septembre, le Comité national de libération (C.N.L.) prépare l'insurrection armée et organise avec quelques groupes d'action violente des opérations de sabotage et d'attentat contre l'occupant allemand. Les représailles exercées par les Allemands sur la population de Vénétie et les nombreuses exécutions d'otages amènent la direction du C.N.L. (à majorité communiste) à mettre un terme au terrorisme. En désaccord avec cette nouvelle ligne, l'un des chefs de ces commandos est éliminé.

Commentaire

Inspiré de faits authentiques comme l'attentat contre la Kommandantur de Venise et d'un personnage rencontré par De Bosio durant son activité de partisan, le Terroriste est le premier film italien qui ébranle le mythe de l'unité de la Résistance italienne. Sans la passion romantique de l'engagement à chaud, elle y apparaît, vingt ans après, dans sa complexité faite de courage, d'hésitations, de compromis et d'erreurs. Le choix volontaire du site incertain de Venise amplifie symboliquement l'analyse et la charge du poids de l'Histoire. N'est-ce pas dans une ville aussi monumentalement figée dans le passé que s'élaborent les bases fondamentales de la future démocratie italienne ?