En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Soupirant

Comédie de Pierre Étaix, avec Pierre Étaix (le soupirant), Karin Vesely (la jeune fille au pair), France Arnell (Stella), Claude Massot (le père), Denise Péronne (la mère).

  • Scénario : Pierre Étaix, Jean-Claude Carrière
  • Photographie : Pierre Levent
  • Musique : Jean Paillaud
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1963
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 25
  • Prix : Prix Louis-Delluc 1962

Résumé

Un gentil jeune homme de bonne famille vit isolé dans sa chambre où il s'abîme dans ses fantasmes astronomiques et spatiaux. Ses parents voudraient bien le marier. Il n'est pas contre mais, candide, ne sait pas bien comment aborder les filles. Dans sa recherche, il tombe amoureux d'une chanteuse de variétés : Stella.

Il en fait son idole, affiche son effigie sur les murs de sa chambre… Et puis il s'aperçoit que cette vedette est une femme pas très jeune. Il est triste, mais pas longtemps. Il se rend compte, en effet, que la femme de sa vie pourrait bien être la belle blonde venue de Suède et qui vivait chez lui, au pair.

Commentaire

L'humour de ce film rappelle celui des grands devanciers du burlesque américain. Il est fondé sur la construction très savante de gags qui se développent selon des règles précises et non écrites, pour éclater à point nommé. Ce premier long métrage de Pierre Étaix représente une manière de credo. Sans vedette, sans tapage, sans effets comiques excessifs, le cinéaste nous plonge dans un climat de comédie légèrement teinté de mélancolie. Nostalgie rétro ? Non : retour aux sources.