En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Songe d'une nuit d'été

A Midsummer Night's Dream

Comédie féerique de Max Reinhardt et William Dieterle, avec Ian Hunter (Thésée), Verree Teasdale (Hippolyte), Grant Mitchell (Égée), Dick Powell (Lysandre), Olivia De Havilland (Hermia), Victor Jory (Oberon), James Cagney (Bottom), Mickey Rooney (Puck), Ross Alexander, Hugh Herbert, Victor Jory, Anita Louise, Kenneth Anger.

  • Scénario : Charles Kenyon, Mary McCall Jr., d'après la pièce de William Shakespeare
  • Photographie : Hal Mohr
  • Musique : Félix Mendelssohn, Erich Wolfgang Korngold (arrangements)
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1935
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 12

Résumé

L'œuvre célèbre de Shakespeare (rivalités amoureuses à la cour d'Athènes, intervention de la reine des Elfes, philtre d'amour, sortilèges divers…) et la musique de scène de Mendelssohn, transformées en un luxuriant « show » hollywoodien, avec des moyens somptuaires généreusement accordés par la firme Warner (coût de l'entreprise : 1 300 000 dollars).

Commentaire

Ce film est l'œuvre de deux personnalités bien distinctes : Max Reinhardt, grand metteur en scène de théâtre allemand, exilé aux États-Unis, et William Dieterle, cinéaste prolifique acclimaté dès 1930 au « système » américain, après un début de carrière en Allemagne. La grande féerie shakespearienne trouvait a priori dans cette conjonction de bons faire-valoir. On ne lésina pas sur les costumes, les masques, la chorégraphie (confiée à la sœur de Nijinski, à l'époque directrice des ballets de l'Opéra de Paris), les références à la peinture germanique – Caspar David Friedrich, notamment. Or, le résultat fut une pâtisserie kitsch d'un goût douteux, sanctionné par un rude échec commercial. En 1959, le marionnettiste tchèque Jiri Trnka réalisera, sur le même thème, un film d'animation en couleurs chatoyantes, nettement plus réussi.