En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Poison

Lost Week-End

Drame de Billy Wilder, avec Ray Milland (Don Birnam), Jane Wyman (Helen St. James), Howard Da Silva (Nat, le barman), Phillip Terry (Wick Birnam), Doris Dowling (Gloria).

  • Scénario : Billy Wilder, Charles Brackett, d'après le roman de Charles R. Jackson
  • Photographie : John F. Seitz
  • Décor : Hans Dreier, E. Hedrick
  • Musique : Miklos Rosza
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1945
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 39
  • Prix : Oscars 1945 : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario, meilleur acteur masculin (Ray Milland)

Résumé

Écrivain sans succès, Don Birnam est devenu alcoolique. Son frère Wick et sa fiancée Helen tentent de le sauver. Après une cure de désintoxication, il doit partir avec eux en week-end, mais il rechute. Trompant la vigilance d'Helen, il cherche par tous les moyens à se procurer de l'alcool, y compris en revendant sa machine à écrire. Puis il tente de voler un sac à main et se retrouve finalement à l'hôpital, d'où il s'enfuit. Terrifié par une crise atroce de delirium tremens, il ne voit plus qu'une issue : le suicide…

Commentaire

L'immense succès public et critique du Poison fut une surprise car personne à la Paramount ne croyait à un film consacré à l'alcoolisme. Au lieu de se contenter d'une démonstration sur les méfaits de ce fléau, Billy Wilder met tout son savoir-faire au service de la description implacable d'un cas clinique, retrouvant le ton et l'atmosphère du film noir qu'il avait expérimenté avec Assurance sur la mort. Tourné en décors naturels, en plein Manhattan et à l'hôpital Bellevue de New York, le film est d'un réalisme qui renforce la crédibilité angoissante de son récit.