En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Journal d'un curé de campagne

Drame de Robert Bresson, avec Claude Laydu (le curé d'Ambricourt), Armand Guibert (le curé de Torcy), Marie-Monique Arkell (la comtesse), Nicole Ladmiral (Chantal), Jean Riveyre (le comte), Nicole Maurey (Mlle Louise).

  • Scénario : Robert Bresson, d'après l'œuvre de Georges Bernanos
  • Photographie : Léonce-Henri Burel
  • Décor : Pierre Charbonnier
  • Musique : Jean-Jacques Grunewald
  • Montage : Paulette Robert
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1951
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 50
  • Prix : Prix Louis-Delluc 1950 ; Grand Prix, Venise 1950 ; Prix de l'O.C.I.C. 1951

Résumé

Le curé d'Ambricourt, dans le Nord, est un jeune prêtre malade et zélé, nouvellement arrivé, qui se heurte à l'incompréhension de ses paroissiens. Il s'attire même l'inimitié du comte en lui parlant de sa liaison avec l'institutrice, Mlle Louise. En vainquant la révolte de la comtesse contre Dieu, née de la perte d'un enfant, il dresse le château et le village contre lui. Il meurt d'un cancer.

Commentaire

Avec ce film, Bresson renouvelle l'adaptation littéraire au cinéma, faisant naître ses images du texte même de Bernanos au lieu de l'illustrer. Il restitue la vie intérieure et spirituelle, à l'aide d'un style fait de rigueur et d'ascèse, jusque dans la direction d'acteurs dépouillée de tout artifice théâtral. Le « Tout est grâce » final définit le film entier.