En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Bois de bouleaux

Brzezina

Drame psychologique d'Andrzej Wajda, avec Daniel Olbrychski (Boleslaw), Olgierd Lukasewicz (Stanislaw), Emilia Krakowska (Malina).

  • Scénario : Jarosław Iwaszkiewicz, d'après sa nouvelle
  • Photographie : Zygmunt Samosiuk
  • Décor : Maciej Putowski
  • Musique : Andrzej Korzyński
  • Montage : Halina Prugar
  • Pays : Pologne
  • Date de sortie : 1970
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 38

Résumé

Stanislaw, un phtisique qui sait qu'il va mourir, se rend à la campagne chez son frère Boleslaw. Sa joie de vivre exaspère ce dernier, refermé sur lui-même depuis la mort de sa femme. Stanislaw tombe amoureux d'une paysanne, Malina, et provoque la jalousie de Boleslaw. Celui-ci reprend goût à la vie dans les bras de Malina et, à la mort de son frère, retourne à la ville.

Commentaire

Ce film révèle un Wajda sentimental, mais qui sait aussi être cruel. Il filme la nature avec un rare bonheur, faisant contraste avec les scènes d'intérieur où des éclairages volontairement artificiels, violacés et verdâtres, transmettent avec un lyrisme fiévreux les états d'âme passionnels et maladifs des deux frères. Les scènes d'agonie, crues et irréalistes à la fois, alternent avec des scènes d'exubérante renaissance où Wajda fait preuve d'une sensualité digne de Renoir, d'autant plus que Malina n'est pas un modèle de beauté au sens « moderne » et étroit du terme, ce qui donne toute sa dimension panthéiste au torrent de vie que Stanislaw déverse sur elle.