En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Bal

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Chronique d'Ettore Scola, avec Marc Berman, Jean-Claude Penchenat, Régis Bouquet, Jean-François Perrier, Geneviève Rey-Penchenat, Monica Scattini, Chantal Capron, Michel Van Speybroeck, Aziz Arbia (chacun dans plusieurs rôles).

  • Scénario : Ruggero Maccari, Jean-Claude Penchenat, Furio Scarpelli, Ettore Scola, d'après le spectacle créé par le Théâtre du Campagnol
  • Photographie : Ricardo Aronovitch
  • Décor : Luciano Ricceri
  • Pays : France, Italie et Algérie
  • Date de sortie : 1983
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 52
  • Prix : César du meilleur film 1983

Résumé

Une salle de bal populaire, anonyme, s'emplit et se vide de ses habitués au fil de l'histoire. Des filles plus ou moins jeunes, des garçons plus ou moins sérieux, des orchestres se relaient pour raconter la vie qui va. Cette histoire sans fin commence dans les années 1930 et couvre la guerre et l'après-guerre, les années rock, la révolution de mai 68…

Commentaire

Au théâtre, c'était une gageure : la pièce était tout à fait muette. Les comédiens jouaient, dansaient, mimaient sur des airs de java, de tango ou de jazz. Le cinéma y ajoute une certaine magie et des procédés de narration spécifiques. Scola a réussi son affaire. Le film est drôle, émouvant, mythique, épique et tellement riche qu'on peut le revoir indéfiniment.