En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Veuve joyeuse

The Merry Widow

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Comédie musicale d'Ernst Lubitsch, avec Maurice Chevalier (Danilo), Jeanette MacDonald (Sonia), Edward Everett Horton (l'ambassadeur Popov), Una Merkel (la reine Dolores), George Barbier (le roi Achmed), Minna Gombell (Marcelle), Sterling Holloway (Mischka), Donald Meek (le valet), Henry Armetta (le Turc), Akim Tamiroff (le patron de Maxim's).

  • Photographie : Oliver T. Marsh
  • Décor : Cedric Gibbons, Frederic Hope
  • Musique : Franz Lehar (adaptée par Herbert Stothart, nouveaux lyrics de Lorenz Hart)
  • Montage : Frances Marsh
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1934
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 50

Résumé

Le comte Danilo est envoyé à Paris par le roi de Marshovie pour séduire la riche veuve Sonia et faire revenir ses capitaux au pays. Il s'éprend d'une fille rencontrée chez Maxim's qui n'est autre que Sonia.

Commentaire

Du livret de la célèbre opérette, Lubitsch, comme Stroheim avant lui, n'a gardé qu'une vague trame, amplement remaniée pour s'adapter à sa vision personnelle. Sous l'étincelant vernis de la comédie sophistiquée, percent la cruauté des duperies amoureuses, l'ironie de la confusion des sentiments. Tous les gags soulignent d'ailleurs cette duplicité des apparences, tandis que le style visuel de Lubitsch se déploie avec une invention et un luxe inégalés, notamment dans les séquences dansées. Dernier film et chef-d'œuvre du cycle musical du cinéaste (quatre films avant celui-ci, pour la Paramount, avec Chevalier et/ou MacDonald), la Veuve joyeuse avait été produit par l'enfant terrible de la M.G.M., Irving Thalberg, avec un budget colossal. Un des films les plus chers réalisés jusqu'alors, il fut considéré à sa sortie comme un prestigieux échec commercial.

Parallèlement, le cinéaste réalise une version française sur des dialogues de Marcel Achard , avec Maurice Chevalier, Jeanette MacDonald, Marcel Vallée, Danièle Parola, André Berley.