En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Tragédie de la mine

Kameradschaft

Drame de Georg Wilhelm Pabst, avec Alexander Granach (Kasper), Fritz Kampers et Gustav Püttjer (les mineurs), Andrée Ducret (Françoise), Daniel Mendaille (Émile), Georges Charlia (Jean), Ernst Busch.

  • Scénario : Karl Otten, Ladislao Vajda
  • Photographie : Fritz-Arno Wagner, Robert Barbeski
  • Décor : Erno Metzner, Kar Vollbrecht
  • Montage : Hans Oser
  • Pays : Allemagne et France
  • Date de sortie : 1931
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 33

Résumé

1919, dans une ville frontalière de Lorraine. Au bal du Kursaal, des mineurs français et allemands se retrouvent, en compagnie de jolies filles. Les susceptibilités nationales empêchent les relations de se nouer. Mais voici qu'un coup de grisou éclate dans la mine française : les camarades allemands se portent au secours des blessés. Une fraternité s'ébauche, mais durera-t-elle ?

Commentaire

« Ce film est dédié aux mineurs du monde entier », proclame le premier sous-titre. Il a été tourné par l'un des maîtres du cinéma allemand muet dans une optique ouvertement pacifiste, comme une sorte de pendant « civil » à Quatre de l'infanterie (1930). Le scénario s'inspire de la catastrophe de Courrières, en 1906, qui fit des centaines de morts et vit les mineurs de Westphalie venir au secours de leurs camarades français. L'originalité du film est que chacun y parle sa propre langue.