En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Splendeur des Amberson

The Magnificent Ambersons

Drame psychologique d'Orson Welles, avec Joseph Cotten (Morgan), Tim Holt (George Amberson), Anne Baxter (Lucy), Dolores Costello (Isabelle Amberson), Agnes Moorehead (tante Fanny).

  • Scénario : Orson Welles, d'après le roman de Booth Tarkington
  • Photographie : Stanley Cortez
  • Décor : Mark Lee-Kirk
  • Musique : Bernard Herrmann
  • Montage : Robert Wise, Mark Robson, Jack Moss
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1942
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 45

Résumé

Au début du xxe siècle, Isabelle Amberson, devenue veuve, veut épouser Morgan. Son fils George s'oppose à ce mariage avec un fabricant de voitures dont il aime pourtant la fille Lucy. Sa mère meurt et il reste seul et ruiné, avec une tante à moitié folle, puis se décide à travailler.

Commentaire

Dans une ambiance influencée par le roman français du xixe siècle, une étude de caractères passée au tamis de l'analyse sociale. Le film, enveloppé d'une sourde nostalgie, évoque la décadence de l'aristocratie terrienne de la province américaine, fondatrice d'une ville qu'elle a dominé avec arrogance, tandis qu'une nouvelle classe de riches, liée à l'industrie, se met en place. L'impossible mariage entre Isabelle et Morgan symbolise la relation difficile de ces deux classes antagonistes. Esthétiquement, le film privilégie le plan-séquence, ce qui d'une part permet de mettre en valeur le jeu des acteurs et, d'autre part, crée un lien continu d'ordre affectif et économique entre les protagonistes et l'imposante maison où ils vivent.