En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Source

Jungfrukallan

Drame d'Ingmar Bergman, avec Max von Sydow (Töre), Birgitta Valberg (Märeta), Birgitta Pettersson (Karin), Gunnel Lindblom (Ingeri).

  • Scénario : Ulla Isaksson, d'après une légende du xive siècle
  • Photographie : Sven Nykvist
  • Décor : P.A. Lundgren
  • Musique : Erik Nordgren
  • Pays : Suède
  • Date de sortie : 1960
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 28
  • Prix : Oscar du meilleur film étranger 1960

Résumé

L'histoire, il y a très longtemps, dans le Moyen Âge nordique, de la fille du fermier Töre, Karin, adorée par son père et jalousée par sa sœur Ingeri. Un jour, elle est violée puis tuée par trois frères voleurs de chèvres. Le père découvre le forfait et, après un rite préalable de purification, entreprend de retrouver et de massacrer les trois coupables parmi lesquels un tout jeune garçon. Sa fureur tombée, il s'écroule de honte et promet à Dieu une église en signe de repentir. Une source se met à couler à l'endroit où Karin est morte. Sa sœur y baigne son visage pour se laver du Mal.

Commentaire

« Une misérable imitation de Kurosawa », dira par la suite Bergman de ce film poétique revisitant le Moyen Âge du Septième Sceau, et auquel il n'attribuait qu'une beauté de façade. Superbe imitation tout de même, dans laquelle Bergman chercha le second souffle qui allait le mener aux films plus décantés des années 1960.