En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Pianiste

Comédie dramatique de Michael Haneke, avec Isabelle Huppert (Erika Kohut), Annie Girardot (la mère), Benoît Magimel (Walter Klemmer), Anna Sigalevitch (Anna Schober), Susanne Lothar (Mme Schober), Udo Samel (M. Blonskij).

  • Scénario : M. Haneke
  • Photographie : Christian Berger
  • Montage : Monika Willi
  • Pays : France
  • Date de sortie : 2001
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 09
  • Prix : Grand Prix, Cannes 2001 ; prix d'interprétation féminine pour Isabelle Huppert ; prix d'interprétation masculine pour Benoît Magimel

Résumé

Erika, professeur de piano autoritaire qui habite chez sa maman simplette et possessive, a une vie sexuelle bien particulière à base de voyeurisme et d'automutilation. Un de ses élèves se met en tête de la séduire mais les jeux sadomasochistes qu'Erika finit par lui proposer l'écœurent rapidement et elle s'enfonce alors un peu plus dans son enfer personnel dont la vacuité a été mise à jour.

Commentaire

Mise à part la qualité de l'interprétation d'Isabelle Huppert qui a fait l'unanimité à Cannes, ce nouveau film de Haneke a suscité des réactions très contrastées. Les uns ont salué l'audace et le talent du réalisateur protestant autrichien qui n'hésitait pas à présenter très crûment l'univers désespéré de la solitude sadomasochiste, cependant que d'autres jugeaient enfantines, risibles ou poisseuses les scènes de perversion regroupées dans ce film aux intentions profondément ambiguës.