En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Nuit des forains

Gyklarnas Afton

Drame d'Ingmar Bergman, avec Ake Grönberg (Alberti), Harriet Andersson (Anna), Anders Ek (le clown), Hasse Ekman (Franz), Annika Tretow (Agda), Gunnar Björnstrand (Sjuberg).

  • Scénario : Ingmar Bergman
  • Photographie : Sven Nykvist, Hilding Bladh
  • Décor : Bibi Lindström
  • Musique : Karl-Birger Blomdahl
  • Montage : Carl Olov Skeppstedt
  • Pays : Suède
  • Date de sortie : 1953
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 30

Résumé

Un petit cirque ambulant traverse le paysage désolé de la Suède, au début du xxe siècle. Son directeur, Alberti, et sa jeune compagne, l'écuyère Anna, semblent accablés. Ils s'arrêtent dans une ville où Alberti va rendre visite à son ex-femme qui le repousse. Il connaîtra plusieurs autres humiliations qui le conduiront à une tentative de suicide avortée. Au terme de cuisantes expériences, le directeur, l'écuyère et la troupe reprennent la route.

Commentaire

Il y a dans ce film un morceau de bravoure hors-texte : l'histoire courte, racontée comme au temps du cinéma muet, de la déconvenue du clown Frost dont la femme, nue, est la risée de la soldatesque. C'est une métaphore dans le film, le film lui-même étant une métaphore de la vie qui va, triste et douloureuse. Bergman, pessimiste mais pas désespéré, trouve la force de compenser par l'esthétique somptueuse de ce poème tragique sa philosophie défaitiste.