En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Joyeuse Suicidée

Nothing Sacred

Comédie de William Wellman, avec Carole Lombard (Hazel), Fredric March (Wally Cook), Charles Winninger (Dr Bowner), Walter Connolly.

  • Scénario : Ben Hecht, Charles MacArthur, d'après le roman de James H. Street Letter to the Editor
  • Photographie : W. Howard Greene
  • Décor : Lyle Wheeler
  • Musique : Oscar Levant
  • Montage : James E. Newcom
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1937
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 15

Résumé

Un journaliste en disgrâce redore son blason en exposant le cas d'une pauvre fille de la campagne condamnée à mort parce qu'elle a été accidentellement irradiée. Sa campagne de presse émeut l'Amérique dont la jeune fille devient la coqueluche. Hélas, le journaliste a été victime d'un contresens sur un mot. La fille, prise de remords devant les proportions de l'affaire, veut se suicider, mais le journaliste saura la convaincre que la vie vaut d'être vécue.

Commentaire

L'impressionnant réalisateur de films sublimes comme Convoi de femmes, s'il est avant tout un cinéaste dramatique et lyrique, est aussi l'auteur de nombreuses comédies d'un bon niveau. Ce film est une sympathique mais réelle satire des fausses valeurs de l'« american way of life ». Souvent drôle, il contient un beau moment d'émotion quand le couple, allongé derrière une caisse sur un quai, s'embrasse. On ne voit que leurs pieds qui dépassent et dont les différentes positions font deviner l'action, tandis qu'un lent travelling latéral découvre progressivement leur baiser.