En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Grève

Stačka

Film politique de Serguei Mikhaïlovitch Eisenstein, avec Maksim Chtraukh (l'indicateur « la chouette »), Grigori Aleksandrov (le contremaître), Mikhaïl Gomorov (l'ouvrier qui se pend), Ivan Kljoukvine (le militant) et les acteurs du Proletkult.  

  • Scénario : Serguei Mikhaïlovitch Eisenstein, Valeri Pletniev, Ilia Kravtchounovski, Grigori Aleksandrov
  • Photographie : Edouard Tissé, Vassili Hvatov
  • Décor : Vassili Rakhals
  • Montage : S.M. Eisenstein
  • Pays : U.R.S.S. (Russie)
  • Date de sortie : 1925
  • Durée : 1969 m (environ 1 h 13)

Résumé

Une usine en Russie au début du xxe siècle. Tout est calme, le patron est souriant. Un groupe de militants préparent une grève. Un contremaître les dénonce et le gouverneur militaire utilise des indicateurs pour les espionner. La grève est cependant déclenchée après le suicide d'un ouvrier. Le patronat organise la riposte, la grève se prolonge. La police fait appel à la pègre pour monter une provocation. L'assaut final est donné : c'est une véritable « boucherie ».

Commentaire

Premier long métrage d'Eisenstein, la Grève est un film collectif où l'on retrouve toute la troupe du Proletkult. Eisenstein y expérimente sa théorie du « montage des attractions » et multiplie les séquences burlesques et parodiques, notamment par le typage et la caricature des patrons et du lumpenproletariat manipulé par la police. La tuerie finale, fondée sur une célèbre comparaison avec l'abattage des bœufs dans une boucherie, est particulièrement sanglante et mémorable.