En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Furie du désir

Ruby Gentry

Drame de King Vidor, avec Jennifer Jones (Ruby Gentry), Charlton Heston (Boake Tackman), Karl Malden (Jim Gentry), Josephine Hutchinson (Letitia Gentry), Tom Tully (Jud Corey), James Anderson (Jewel Corey), Bernard Phillips (Dr Manfred).

  • Scénario : Silvia Richards
  • Photographie : Russell Harlan
  • Décor : Edward Boyle
  • Musique : Heinz Roemheld
  • Montage : Terry Morse
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1953
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 32

Résumé

Une sauvageonne du « Sud profond » s'éprend d'un jeune ingénieur, et n'aura de cesse de le reconquérir quand, l'ayant « séduite », il l'abandonne. Orpheline, elle épouse le veuf qui l'a recueillie, aussi faible de santé que de caractère. Veuve, immensément riche, elle ruine son amant pour le tenir à sa merci : quand enfin il cède à l'amour qu'il a toujours refoulé par vanité mâle, il est abattu par le frère de la jeune femme, incarnation démoniaque du puritanisme et de la frustration sexuelle.

Commentaire

La violence des passions, l'aspect immédiatement grandiose de certains épisodes (l'auto lancée dans le lac) et surtout l'interprétation exacerbée de Jennifer Jones font de ce film à petit budget une sorte de codicille, un peu distancié, moins chaotique, à Duel au soleil qui traitait (entre autres) un thème analogue.