En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Forêt pétrifiée

The Petrified Forest

Mélodrame policier d'Archie Mayo, avec Leslie Howard (Alan Squier), Bette Davis (Gaby Maple), Humphrey Bogart (Duke Mantee).

  • Scénario : Charles Kenyon, Delmer Daves, d'après la pièce de Robert E. Sherwood
  • Photographie : Sol Polito
  • Décor : John Hughes
  • Musique : Leo F. Forbstein
  • Montage : Owen Marks
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1936
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 23

Résumé

Gabby Maple, une jeune serveuse romantique qui rêve de se rendre en France pour étudier la peinture, et Alan Squier, un écrivain désabusé, sont prisonniers d'un tueur psychopathe, Duke Mantee, dans une station d'essence isolée à la limite du désert de l'Arizona.

Commentaire

Le ton philosophique du film est insolite pour une production hollywoodienne des années 1930. Les acteurs, Leslie Howard en particulier, sont très lyriques et l'action est limitée. On ne voit pas l'arrestation de Mantee. Les éléments naturels, le désert quand la tempête de sable souffle au dehors, et la forêt pétrifiée qui reste invisible, donnent une dimension symbolique au film. Ce lieu où les arbres se sont transformés en pierres représente la pérennité des éléments naturels face à la précarité de la condition humaine. Leslie Howard et Humphrey Bogart reprennent les rôles qu'ils ont créés à la scène. Le succès de Bogart dans le rôle de Duke Mantee oriente sa carrière vers des personnages de gangsters. Bette Davis joue le rôle de la gentille blonde moitié française moitié américaine qui s'éprend de Leslie Howard. Ce dernier est déjà l'intellectuel romantique qui refuse la vie, l'Ashley d'Autant en emporte le vent.