En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Femme qui pleure

Drame de Jacques Doillon, avec Dominique Laffin (Dominique), Jacques Doillon (Jacques), Haydée Politoff (Haydée), Lola Doillon (Lola), Jean-Denis Robert (Jean-Denis).

  • Scénario : Jacques Doillon
  • Photographie : Yves Lafaye
  • Montage : Isabelle Rathery
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1978
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 30

Résumé

Jacques revient, après une longue absence, chez sa femme Dominique, qui garde leur enfant Lola. Dominique pleure et ne supporte pas qu'il la voie pleurer. Elle comprend qu'il aime une autre femme, Haydée. Mais elle ne peut plus veiller seule sur Lola. Elle rencontre Haydée et demande au couple de venir vivre sous son toit. Le malaise s'accroît. Haydée s'en va. Dominique tente de la tuer sur un coup de tête, Jacques restera seul.

Commentaire

Tourné par Jacques Doillon dans sa propre maison des Alpes-de-Haute-Provence, la Femme qui pleure est le film d'une génération, celle qui atteignait la trentaine dans les années 1970. Ses mœurs et son langage sont remarquablement captés par le cinéaste qui pratique une dissection sentimentale très personnelle. La sensibilité frémissante de Dominique Laffin, qui tenait ici son premier rôle en vedette, apporte beaucoup à une œuvre qui, malgré sa grande économie de moyens, séduit par la justesse de son atmosphère et la vérité de ses personnages.