En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Femme de l'aviateur ou On ne saurait penser à rien (Comédies et Proverbes)

Comédie dramatique d'Éric Rohmer, avec Marie Rivière (Anne), Anne-Laure Meury (Lucie), Philippe Marlaud (François), Mathieu Carrière (Christian).

  • Scénario : Éric Rohmer
  • Photographie : Bernard Lutic, Romain Winding
  • Montage : Cécile Decugis
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1981
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 44

Résumé

Amoureux d'Anne, François, étudiant en droit travaillant la nuit au tri postal, voit sortir de chez celle-ci Christian, pilote de ligne, son ancien amant qu'elle prétend ne plus voir. Celui-ci est venu rompre définitivement, mais François imagine le pire. Apercevant son rival en compagnie d'une jeune femme blonde, il suit le couple jusqu'aux Buttes-Chaumont où une jeune lycéenne, Lucie, l'aide. La blonde est-elle « la femme de l'aviateur » ou non ?…

Commentaire

Après les « Contes moraux », Rohmer inaugure ici les « Comédies et Proverbes ». Au lieu de se livrer à l'introspection, les héros tentent de se faire valoir aux yeux des autres comme d'eux-mêmes. Mensonge et séduction sont à la base de leurs comportements. Pour saisir la moindre nuance sur un visage ou le moment de la journée dans sa lumière propre, Rohmer revient aux origines de la Nouvelle Vague : 16 mm, caméra à l'épaule, pellicule ultrasensible. Une étonnante fraîcheur.