En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Dernière Chance

Die Letzte Chance

Drame de Léopold Lindtberg, avec E. G. Morrisson (major Telford), Raymond Reagon (Braddock), John Hoy (Johnny), Luisa Rossi (Tonina).

  • Scénario : Richard Schweizer
  • Photographie : Émile Berna
  • Musique : Robert Blum
  • Montage : Hermann Haller
  • Pays : Suisse
  • Date de sortie : 1944
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 40

Résumé

Italie, septembre 1943. Un Anglais et un Américain, prisonniers de guerre évadés, sont recueillis par un curé de village qui fait passer en Suisse tous ceux qui fuient les Allemands. Aidés par un aviateur anglais, ils conduisent un groupe de réfugiés de dix nations différentes pour gagner la Suisse par la montagne. Le sacrifice de l'un d'eux permettra au groupe d'atteindre la liberté.

Commentaire

Film témoignage et œuvre de circonstance, c'est sans doute l'unique production suisse d'avant 1968 retenue par l'histoire du cinéma. Encore est-ce probablement dû plus à l'immense succès populaire qui fut le sien qu'à un scénario très mélodramatique ou à une réalisation plutôt esthétisante. Mais il est vrai que ce film reflète bien l'état d'esprit de l'Europe de 1945 et annonce la Bataille du rail et les films de Roberto Rossellini. Lindtberg, ancien acteur et élève de Erwin Piscator, auteur de quelques autres films très médiocres, restera l'homme d'un seul film.