En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Cérémonie

Gishiki

Drame de Nagisa Oshima, avec Kenzo Kawarazaki (Masuo Sakurada), Atsuo Nakamura (Terumichi), Akiko Koyama (Setsuko Sakurada), Atsuko Kaku (Ritsuko Sakurata), Kiyoshi Tsuchiya (Tadashi Sakurada).

  • Scénario : Nagisa Oshima, Tsutomu Tamura, Mamoru Sasaki
  • Photographie : Toichiro Narushima
  • Décor : Jusho Toda
  • Musique : Toru Takemitsu
  • Montage : Keichi Uraoka
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1971
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 02

Résumé

De la fin de la guerre à l'époque contemporaine, vingt-cinq années d'une famille, les Sakurada. Rythmée par les mariages et les décès, cette chronique décrit essentiellement le conflit propre à la culture japonaise entre les aspirations des individus et les rites collectifs auxquels ils sont soumis.

Commentaire

La Cérémonie est un film admirable, un véritable chef-d'œuvre, parce qu'on y voit à l'œuvre un créateur dont les obsessions personnelles se recoupent avec les problèmes et les données propres de son pays et de son temps. Entre la guerre et la reconstruction du Japon, entre la signification des destins personnels et le poids des traditions sociales, c'est un chemin fulgurant qu'emprunte Oshima, à coups de flash-back mêlés à des moments de réalité très dépouillés. La beauté plastique des images ne fait que renforcer la violence des situations. Entre la Pendaison et l'Empire des sens, une œuvre essentielle.