En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Odeur de la papaye verte

Comédie dramatique de Tran Anh Hung, avec Tran Nu Yên-Khê (Mui, 20 ans), Lu Man San (Mui, 10 ans), Truong Thi-Looc (la mère), Nguyen Anh Hoa (la vieille Thi).

  • Scénario : Tran Anh Hung
  • Photographie : Benoît Delhomme
  • Décor : Nicolas Cambois
  • Musique : Ton-That Tioet
  • Montage : Nicole Dedieu, Jean-Pierre Roques
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1993
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 40
  • Prix : Caméra d'or, Cannes 1993 ; César de la meilleure première œuvre de fiction

Résumé

Dans le Viêt Nam des années 1950, Mui est une petite fille pauvre. Donc une servante faute de pire. Elle a réussi à se placer dans une famille à Saigon. Mui est chanceuse : pour la mère qui a perdu sa fille, elle sera plus qu'une servante. Mais le père de famille tombe malade et meurt. La veuve ne pouvant plus assurer le même train de vie doit se séparer de Mui. Celle-ci entre alors au service d'un ami du fils aîné, qui s'éprend d'elle : il lui apprend à lire et elle lui donne un enfant. Mui, fillette au départ, est devenue femme. Pendant ce temps, dans le jardin, la papaye verte mûrit et devient un fruit.

Commentaire

Tran Anh Hung est vietnamien. Il habite en France. C'est ici qu'il a recréé son pays : tout le film a été tourné dans les studios de Bry-sur-Marne. Pourtant on sent dans l'air l'humidité, la chaleur et l'odeur de la papaye verte. Le film est fait d'allers et retours de la caméra entre la vie des personnages et celle du jardin. Des âmes aux fleurs, des sentiments aux petits animaux. Et quand Mui est enceinte, elle dépose un fruit de papaye, tel un œuf, sur un nénuphar.