En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Extravagant Monsieur Deeds

Mr Deeds Goes to Town

Comédie de Frank Capra, avec Gary Cooper (Longfellow Deeds), Jean Arthur (Babe Bennett), George Bancroft (Mac Wade), Douglas Dumbrille (John Cedar).

  • Scénario : Robert Riskin, d'après une histoire de Clarence Budington Kelland Opera Hat
  • Photographie : Joseph Walker
  • Décor : Stephen Goosson
  • Musique : Howard Jackson
  • Montage : Gene Havlick
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1936
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 55

Résumé

Longfellow Deeds est un grand jeune homme tranquille qui joue du tuba et écrit des poèmes naïfs. Il habite une petite ville, mais va bientôt se rendre à New York pour s'occuper d'un héritage fabuleux et inespéré qui vient de lui échoir. Il est exploité par un avocat véreux et une journaliste de la presse à sensation qui, bientôt, prend son parti. Généreux, il distribue sa fortune aux nécessiteux, ce qui amène ses ennemis à l'attaquer en justice. Il assure lui-même sa plaidoirie et gagne.

Commentaire

L'optimisme et la chaleur de Capra ont trouvé en Deeds un personnage-drapeau. C'est un Don Quichotte placide qui traite les grands problèmes par le bon sens. Ce discours moral, empreint de philosophie rooseveltienne, Capra le tient sans ennuyer. Le ton est celui de la comédie à rebondissements. Le rythme est parfait, les séquences de charme et d'humour inoubliables et la présence de Gary Cooper aussi impressionnante que celle de Jean Arthur est gratifiante. Tout fonctionne à merveille : même les bons sentiments. À voir ce film, on se sent meilleur.