En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Enfance nue

Drame de Maurice Pialat, avec Michel Tarrazon (François), Linda Gutemberg (Simone Joigny), Raoul Billerey (Robert Joigny), Pierrette Deplanque (Josette).

  • Scénario : Maurice Pialat
  • Photographie : Claude Beausoleil
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1969
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 22
  • Prix : Prix Jean-Vigo 1969

Résumé

François, neuf ans, est pupille de l'Assistance publique. Il est considéré comme « difficile ». Ses parents adoptifs renoncent à l'élever et le rendent à l'administration qui lui trouve une autre famille d'accueil. Elle aussi finit par déclarer forfait, car les bêtises de François se multiplient. Le seul contact profond et durable est, pour l'enfant, celui de sa grand-mère adoptive qui le comprend. Elle meurt. Il se retrouve finalement dans un centre de redressement.

Commentaire

Ce premier film de Pialat laissait présager la suite de sa carrière. C'est une œuvre dure, mais non dénuée de sentiment. L'enfant n'est pas appréhendé comme un cas, ni comme un phénomène, mais comme un être humain complexe, maladroit, instable et marqué. On sent, de la part de l'auteur, une sympathie profonde pour le personnage et une rage rentrée, une méfiance à l'égard des structures sociales et des administrations qui font ce qu'elles peuvent, sans bien comprendre la psychologie des enfants dont elles « s'occupent ». Cela dit, le film ne développe aucune thèse.