En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Arrangement

The Arrangement

Drame d'Elia Kazan, avec Kirk Douglas (Eddie), Faye Dunaway (Gwen), Deborah Kerr (Florence), Richard Boone (Sam), Hume Cronyn, Michael Higgins.

  • Scénario : Elia Kazan, d'après son roman
  • Photographie : Robert Surtees
  • Musique : David Amram
  • Montage : Stuart Arnsten
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1969
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 07

Résumé

« Un homme de 44 ans qui ne s'aime pas peut-il repartir à zéro ? » C'est la question que se pose Eddie Anderson, publicitaire arrivé, symbole de la réussite sociale américaine, mais qui étouffe dans l'empire matériel et affectif qu'il s'est constitué. Rompre les amarres, échapper à son épouse, ses amis, ses employeurs, son avocat, traverser la folie dans laquelle souhaitent l'enfermer ceux qui veulent le gouverner parce qu'ils dépendent matériellement de lui (les mêmes), c'est l'aventure que tentera Eddie, et dont il renaîtra grâce à l'aide et à l'amour d'une figure féminine emblématique, libre, cynique et sincère comme lui.

Commentaire

L'Arrangement est la troisième partie d'une trilogie sur l'Amérique et les propres origines d'Elia Kazan. America America (1963) en constitue une autre partie, la troisième n'ayant jamais été réalisée. C'est un film indispensable à la connaissance de l'auteur d'À l'est d'Éden, et des mythes sur lesquels l'Amérique se fonde : l'argent, le matriarcat, « le miracle corrupteur de la Terre Promise où tous les sentiments, toutes les aspirations s'évaluent en termes de dollars » (Robert Benayoun). À la course au rêve américain de réussite sociale, le héros de Kazan substitue la quête intérieure. En brûlant la maison paternelle, il abolit symboliquement son enfance, avant de se reconstruire en devenant écrivain. Le personnage partage des points communs avec son interprète, Kirk Douglas, auquel le rôle n'était pas destiné, Kazan n'ayant pu, à cette occasion, retrouver Marlon Brando.