En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Un homme perdu

Der Verlorene

Drame de Peter Lorre, avec Peter Lorre (Dr Karl Rothe), Karl John (Novak/Hösch), Renate Mannhardt (Inge Hermann), Helmut Rudolph (Winkler), Johanna Hofer (Frau Hermann), Lotte Rausch.

  • Scénario : Peter Lorre, Benno Vigny, Axel Eggebrecht
  • Photographie : Vaclav Vich
  • Décor : Franz Schroedter, K. Weber
  • Musique : Willy Schmidt-Gentner
  • Pays : R.F.A.
  • Date de sortie : 1951
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 30

Résumé

En Allemagne, juste après la fin de la guerre, dans un camp de personnes déplacées. Un savant qui a collaboré avec les nazis y retrouve par hasard un criminel de guerre ayant échappé aux poursuites grâce à une fausse identité. Par un jeu de conversations de plus en plus serré, il revit avec lui toutes les étapes de sa propre déchéance et le rend responsable d'une sorte d'emprise hypnotique qui l'aurait poussé à agir ainsi. Il finira par le tuer avant de se suicider.

Commentaire

Revenu en Allemagne après 18 ans d'exil, l'inoubliable interprète de M le Maudit a réalisé ce film singulier, qui devait malheureusement rester unique. Singulier, il l'est par sa capacité à évoquer le IIIe Reich qui vient à peine de s'écrouler, en quelque sorte « de l'intérieur », dans une intensité psychique impressionnante – et ce d'autant plus que nul recours au pathos ou à une surabondance d'images ne vient en détourner l'attention. C'est un monde du mal que l'on voit émerger des flash-back et il est tout aussi impressionnant de voir Lorre, devenu réalisateur, retrouver après tant d'années américaines le climat visuel et la maîtrise plastique de l'expressionnisme qui triomphait avec Fritz Lang au début des années 1930.