En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Shadows

Shadows

Drame de John Cassavetes, avec Lelia Goldoni (Lelia), Ben Carruthers (Ben), Hugh Hurd (Hugh), Anthony Ray (Tony), Dennis Sallas (Dennis), David Jones (David).

  • Scénario : John Cassavetes
  • Photographie : Erich Kollmar
  • Décor : Randy Liles, Bob Reeh
  • Musique : Charles Mingus
  • Montage : Len Appelson, Maurice McEndre
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1960
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 21
  • Prix : Grand Prix de la critique, Venise 1960

Résumé

Le racisme vu de l'intérieur. Une jeune Américaine dont rien ne révèle apparemment qu'elle appartient à une famille noire tombe amoureuse d'un jeune Blanc. Ils se donnent l'un à l'autre, mais quand l'homme apprend les origines de la jeune fille, il prend peur et s'éloigne. Plus tard, il regrettera son attitude, mais, cette fois, c'est elle qui le repousse, avec l'aide de ses frères. Au racisme blanc, ces derniers opposent un autre racisme. L'un des frères est un médiocre chanteur, l'autre traîne de bar en bar avec une bande de copains aussi paumés que lui. Avec eux, on pénètre dans un New York quasi inconnu, celui du sous-prolétariat de couleur.

Commentaire

Cassavetes fait partie de cette nouvelle génération de cinéastes new-yorkais qui, à la fin des années 1950, rejettent les règles de Hollywood. Shadows révéla son génie très personnel, sa compréhension des dérives et des délires. Le film, réalisé en 16 mm, n'a pas été tourné en suivant un scénario préconçu, ni avec des comédiens consommés. On est en plein cinéma-vérité. En revanche, il est soutenu par un remarquable accompagnement musical qui, lui aussi, semble improvisé.