En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Printemps précoce

Shōshun

Drame de Yasujiro Ozu, avec Ryo Ikebe (Shoji Sugiyama), Chikage Awashima (Masako), Keiko Kishi (« Poisson rouge »), Chishu Ryu (l'ami).

  • Scénario : Yasujiro Ozu, Kogo Noda
  • Photographie : Yuharu Atsuta
  • Décor : Tatsuo Hamada
  • Musique : Kojun Saito
  • Montage : Yoshiyasu Hamamura
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1956
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 24

Résumé

Shoji Sugiyama, jeune employé de bureau, lassé de son travail et de sa femme Masako, a une liaison avec une collègue coquette surnommée « Poisson rouge ». Il se dispute avec sa femme et envisage une séparation. Il accepte alors son transfert dans une succursale de province. Masako le rejoint et ils se réconcilient.

Commentaire

Revenant à un milieu qu'il explora dans ses premiers films, celui des employés de bureau, Ozu vise à décrire « ce qu'on pourrait nommer le pathos d'une telle vie » : les espoirs qui s'effondrent peu à peu lorsque le héros prend conscience qu'il n'a rien accompli malgré des années de travail. C'est pourquoi il préfère à la dramatisation de l'intrigue conjugale une succession de scènes de la vie quotidienne. Une caméra impassible observe l'écoulement du temps et montre indirectement, dans les réactions des camarades de bureau de Sugiyama ou de sa femme, sans analyse psychologique, ses déceptions, sa faute et ses remords.