En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Monsieur Klein

Drame de Joseph Losey, avec Alain Delon (M. Klein), Jeanne Moreau (Florence), Juliet Berto (Janine), Suzanne Flon (la concierge), Jean Bouise (un juif).

  • Scénario : Franco Solinas, Fernando Morandi
  • Photographie : Gerry Fischer
  • Décor : Pierre Duquesne
  • Musique : Egisto Macchi, Pierre Porte
  • Montage : Henri Lanoë
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1976
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 02
  • Prix : César du meilleur film 1976

Résumé

Robert Klein, qui profite de l'Occupation comme beaucoup de Français, se trouve fiché comme juif car il est l'homonyme de quelqu'un qui joue sur cette coïncidence pour s'abriter derrière lui. En voulant démasquer son double, Klein se laisse fasciner par sa quête. Elle le perdra, mais aura révélé en lui une personnalité qu'il ne soupçonnait pas.

Commentaire

Enfin un film authentiquement kafkaïen. Ici, comme chez Kafka, on ne traite pas d'un être dépersonnalisé que la société écrase de son indifférence, mais d'un homme « qui a des responsabilités » et que la société remet en cause, en lui laissant toute latitude de s'y réintégrer. Cette mise en cause devient une quête de quelque chose ou de quelqu'un qui lui permettra de se justifier, quête qui finit par fasciner l'homme et devient un but en soi, lui interdisant qu'il le veuille ou non, toute réintégration. L'homme écrasé par sa propre démesure.