En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Max et les ferrailleurs

Film policier de Claude Sautet, avec Michel Piccoli (Max), Romy Schneider (Lily), Bernard Fresson (Abel), François Périer (Rozinsky), Georges Wilson, Bobby Lapointe.

  • Scénario : Claude Sautet, Jean-Loup Dabadie, Claude Néron, d'après son roman
  • Photographie : René Mathelin
  • Décor : Pierre Guffroy
  • Musique : Philippe Sarde
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1971
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 52

Résumé

Max, un policier sur le retour, veut faire un coup d'éclat. Il incite une bande de voyous à commettre un hold-up, en se faisant passer pour un directeur de banque auprès de Lily, une prostituée qu'il entretient et petite amie du chef de bande. Il lui donne tous les renseignements sur les rentrées d'argent, et l'idée fait son chemin. Les voyous tombent dans un guet-apens et Max pourra être promu. Mais le commissaire Rozinsky flaire la machination et veut faire inculper Lily pour complicité. Max, qui est amoureux d'elle, le tue. Il est incarcéré, elle reste libre.

Commentaire

Une réussite de Sautet. Si la description des marginaux est trop typique, la mise en place de la machination, où les sentiments réels des personnages restent opaques puisqu'ils « jouent » – elle à aimer, lui au directeur de banque – est fascinante. Comme chez Lang, une action brutale renverse les données et révèle tragiquement le sens d'une destinée.