En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

La guerre est finie

Drame d'Alain Resnais, avec Yves Montand (Diego), Ingrid Thulin (Marianne), Geneviève Bujold (Nadine), Jean Bouise (Ramon), Jean Dasté (le responsable du Parti).

  • Scénario : Jorge Semprun
  • Photographie : Sacha Vierny
  • Décor : Jacques Saulnier
  • Musique : Giovanni Fusco
  • Montage : Eric Pluet
  • Pays : France et Suède
  • Date de sortie : 1966
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 01
  • Prix : Prix Luis-Buñuel des journalistes espagnols, Cannes 1966 ; Prix de la Fipresci, Prix Louis-Delluc 1966 ; Prix du meilleur film étranger des critiques de New York 1968

Résumé

Communiste espagnol en exil à Paris depuis la guerre civile, Diego revient d'une mission périlleuse en Espagne. Il veut empêcher son ami Juan, repéré par la police franquiste, de partir à son tour. Avant de rejoindre sa compagne Marianne, il rencontre la très jeune Nadine, qui se donne à lui aussitôt. Puis il expose aux responsables du Parti son scepticisme quant aux perspectives de sa lutte… Avec Nadine, il rencontre de jeunes étudiants partisans de l'action violente, avant de repartir pour Barcelone.

Commentaire

Deux ans avant mai 68, le scénario écrit par Jorge Semprun pour Alain Resnais rend bien compte de la crise que traverse alors le mouvement communiste, tiraillé entre l'orthodoxie des cadres permanents et l'impatience exaltée de jeunes dissidents. Diego, auquel Yves Montand a su donner toute sa force de conviction, se situe entre les deux – pour lui, ce sera le départ d'une nouvelle carrière. S'effaçant devant son sujet, la réalisation d'Alain Resnais rompt avec l'avant-gardisme qui l'avait distingué jusqu'alors, sans doute dans l'intention de toucher, par le biais de sa vedette, un plus vaste public.