En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Léon Morin, prêtre

Drame de Jean-Pierre Melville, avec Jean-Paul Belmondo (Léon Morin), Emmanuèle Riva (Barny), Patricia Gozzi (France), Irène Tunc (Christine), Nicole Mirel (Sabine), Monique Bertho (Marion), Howard Vernon (le colonel), Gérard Buhr (Gunther).

  • Scénario : Jean-Pierre Melville, d'après le roman de Béatrix Beck
  • Photographie : Henri Decae
  • Décor : Daniel Gueret
  • Musique : Martial Solal
  • Montage : Jacqueline Meppiel, Nadine Marquand, Marie-Josèphe Yoyotte
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1961
  • Durée : 2 h 05

Résumé

Une petite ville, pendant l'Occupation. Une jeune femme, Barny, élève seule sa petite fille. De tempérament passionné, amoureuse frustrée, elle décide, par défi, de braver un prêtre, le jeune abbé Morin. Mais celui-ci a un tel charisme que Barny s'éprend de lui pour de bon, tandis que le prêtre, au fil de leurs rencontres quotidiennes, tente de l'amener à la foi religieuse…

Commentaire

L'audacieux pari de Jean-Pierre Melville a été de faire porter la soutane à Jean-Paul Belmondo qui venait d'être révélé par ses rôles de mauvais garçon. Celui-ci s'en tira d'ailleurs brillamment, Emmanuelle Riva lui donnant la réplique avec une sensibilité frémissante, si bien que ce face-à-face psychologique, mis en scène comme un véritable suspense, est passionnant de bout en bout. La description attentive et vivante d'une petite ville pendant la guerre lui fournit un décor réaliste, fourmillant de détails vrais et évitant toute dramatisation artificielle.