En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Full Metal Jacket

Full Metal Jacket

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Film de guerre de Stanley Kubrick, avec Matthew Modine (Joker), Adam Baldwin (Animal Mother), Vincent d'Onofrio (Pyle), Lee Ermey (Sergent).

  • Scénario : Stanley Kubrick, Michael Herr, Gustav Hasford, d'après son livre
  • Photographie : Douglas Milsome
  • Décor : Anton Furst, Stephen Simmonds
  • Musique : Abigail Mead
  • Montage : Martin Hunter
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1987
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 58

Résumé

De jeunes recrues sont formées pour aller combattre au Viêt Nam. Leur instructeur est tué par l'un d'eux qui se donne la mort. Sur le terrain, après une longue attente, plusieurs soldats sont tués au cours d'une mission par un tireur isolé qui est finalement abattu. C'était une adolescente.

Commentaire

Full Metal Jacket est le premier film de guerre qui ne cède jamais à la tentation du spectaculaire. Kubrick fait méditer sur une émotion. Ce ne sont pas les avatars de la guerre, son délire et ses outrances qui l'intéressent. Ce qu'il nous montre, c'est comment fonctionne cette machine, sur quelles normes elle se constitue. Les acteurs sont interchangeables comme les soldats, incarnant une fonction qui vise à l'annihilation de l'ennemi par la négation de son propre moi. La guerre est réduite à son essence : le soldat s'ennuie, il a peur. Il est là, vivant, et puis il n'est plus là. Mort. Tout le film se condense dans le long gros plan du visage figé de Joker qui vient d'achever la Vietnamienne, et où passent toutes les émotions que nous avons accumulées.